Aux sources d’inspirations diverses, paysages urbains, scènes de vie et musique les pastels secs de Jean Michel Blanc livrent sans façon les rencontres musicales du peintre et ses balades dans les rues..

Il pratique une figuration sans superflus qui retient l’essentiel,

Le dessin omniprésent, la précision du trait et un cadrage original, restituent avec un égal bonheur les scènes qu’il nous donne à voir.

L’art de Jean-Michel Blanc est de fixer notre regard sur un angle de vue qui sans lui nous aurait échappé : plongée ou contre plongée, envolée par-dessus les toits, tout ce qui nous entoure prend un relief nouveau.

Jean Michel Blanc vit et travaille à Toulouse